Communiqué du département du Val-de-Marne du 17 nov 2017

Collège Saint-Exupéry à Vincennes : une pollution qui entraîne la fermeture de l’établissement

Pour réhabiliter le collège Saint-Exupéry à Vincennes, le Département a commandé des études préparatoires. Celles-ci ont révélé la présence de solvants chlorés dans l’air intérieur des bâtiments concernés. L’Agence Régionale de Santé (ARS) a donc préconisé la fermeture de l’établissement. Le Département et ses partenaires travaillent avec les parents pour trouver la meilleure solution de relocalisation des collégiens.

Point au 17 novembre 2017

Collège Saint-Exupéry à Vincennes – Photo : M. Lumbroso

Le Département, la ville de Vincennes, la Préfecture, l’Education nationale, l’ARS et la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Energie (DRIEE) discutent actuellement avec les associations de parents d’élèves (PEEP et FCPE), les représentants des enseignants et du personnel départemental pour trouver ensemble la meilleure façon de poursuivre la scolarité des 641 collégiens du collège Saint-Exupéry. Des solutions ont déjà été retenues, d’autres sont encore à l’étude tandis que des hypothèses ont définitivement été écartées. Retour sur les différentes propositions et leur faisabilité :

Les solutions retenues

  • Les 7 classes de 6e au seront accueillies au sein du collège Offenbach à Saint-Mandé pour finaliser leur année scolaire 2017/2018. Ces 186 collégiens supplémentaires devraient pouvoir bénéficier du service de la restauration sur place.
  • Les collégiens en situation de handicap ou bénéficiant d’un Projet d’Accueil Individualisé (PAI) seront accueillis dans les autres collèges de la ville de Vincennes.

Les élèves de 5e, 4e et 3e du collège Saint-Exupéry ne pourront pas être séparés dans plusieurs établissements. La dispersion de l’ensemble des collégiens de Saint-Exupéry, de la 6e à la 3e, dans plus de deux établissements ne permettant pas d’avoir des emplois du temps viables pour les enseignants. L’accueil des 5e et 4e au sein du collège Jean Macé à Fontenay sous Bois est donc écarté.

  • Un bâtiment provisoire sera construit à proximité de l’actuel collège Saint-Exupéry, pour accueillir l’ensemble des classes de la 6e à la 3e dès la rentrée de septembre 2018. Afin de tenir les délais, les procédures de construction seront accélérées au maximum, grâce à l’appui de l’ensemble des autorités compétentes en la matière.

Les hypothèses encore à l’étude

  • L’accueil des élèves de 5e, 4e et 3e pourrait se faire dans un centre AFPA (Association pour la Formation Professionnelle des Adultes) désaffecté situé à Montreuil ou au sein des locaux de l’INSEP (Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance), situé à Paris 12e.
  • Des cours à distance pourraient être proposés, via les moyens informatiques notamment (cours en ligne). Par ailleurs, la ville pourraient mettre à disposition des salles municipales pour faire classe et pour permettre la restauration, du 22 novembre au 22 décembre 2017.
  • Les classes de 5e, 4e, 3e du collège Saint-Exupéry pourraient déménager vers l’ancien collège Gustave Monod, situé à Vitry-Sur-Seine du 27 novembre au 22 décembre. Le transport des élèves se ferait en bus. La possibilité d’utiliser la voie de bus en site propre est à l’étude.
  • Les classes de 5e, 4e, 3e du collège Saint-Exupéry pourraient déménager vers l’ancien collège Camille Pissarro du 8 janvier 2018 à la fin de l’année scolaire 2017/2018. Le transport des collégiens est à l’étude.
  • Les classes de 5e, 4e, 3e du collège Saint-Exupéry pourraient être accueillies au sein du lycée Paul Valéry situé à Paris 12e.

Les hypothèses écartées

  • Accueil dans l’ancien lycée professionnel Jean Jaurès, situé à Charenton : libéré il y a 10 ans, le bâtiment ne répond plus aux nomes de sécurité et d’hygiène nécessaires pour recevoir du public.
  • Accueil dans un des collèges de Montreuil : après prise de contact avec les autorités compétentes, cette solution est écartée par manque de place dans les collèges à proximité de Vincennes.
  • Accueil au sein du Parc Floral : le lieu ne peut être aménagé pour un usage public.
  • Accueil dans une des installations militaires en fonctionnement ou anciennes : ces établissements ne sont pas mobilisables pour y installer des collégiens au regard de leur utilisation actuelle.

A l’issue de la réunion du vendredi 17 novembre regroupant l’ensemble des partenaires insitutionnels impliqués aini que les associations de parents d’élèves (PEEP et FCPE), les représentants des enseignants et du personnel départemental, plusieurs hypothèses sont encore à l’étude et demandent à être confirmées. La décision finale sera prise lundi 20 novembre.

L’héritage du passé industriel de Vincennes

Responsable de la construction et de l’entretien des collèges publics, le Conseil départemental projetait de réhabiliter le collège Saint-Exupéry à Vincennes dont les bâtiments datent de 1885 à 1970. A l’occasion des études préparatoires à ce projet, et selon les dispositions réglementaires en vigueur, des diagnostics techniques ont ainsi été opérés à l’été 2017. Ces derniers ont révélé la présence de solvants chlorés : le tétrachloroéthylène (PCE) et le trichloroéthylène (TCE).

Ces composés chimiques seraient liés à l’activité industrielle d’une manufacture d’oeillets métalliques, les établissements BAC, présents sur le site de 1900 à 1970. Leur activité industrielle (atelier de travail de métaux, machine à graisser, atelier de vernissage et fours à vernir, etc.) est considérée comme une source potentielle de pollution.

Une fermeture de l’établissement par principe de précaution

Réfectoire du collège Saint-Exupéry – Photo : M. Lumbroso

Ces pollutions du sol dégagent des solvants chlorés volatiles, qui peuvent être dangereux à haute dose et en exposition prolongée. Les taux relevés dans l’air des bâtiments du collège varient entre 20 et 213 microgrammes par m3 quand la qualité de l’air est normalement de 2 µg/m3. 70% des surfaces du collège (réfectoire, salles de classe…) sont impactées par cette pollution.

Sur la base de ces résultats obtenus lors de deux cycles d’analyses, respectivement connus le 13 octobre et le 09 novembre 2017, l’ARS estime que la situation ne présente pas d’urgence sanitaire. Elle préconise néanmoins, à titre de précaution, la fermeture des espaces impactés par cette pollution dès le 21 novembre ainsi que des mesures de gestion comportant des travaux pour éliminer la source de pollution.

Ces solvants chlorés ont été trouvés dans le collège Saint-Exupéry et, dans une moindre mesure, dans le bâtiment accueillant la crèche Liberté, le Relais d’Assistantes Maternelles (RAM) et la restauration scolaire de la maternelle du Nord.

Voir l’étude historique documentaire et mémorielle et diagnostic environnemental des sols du collège Saint-Exupéry à Vincennes.

https://www.valdemarne.fr/vivre-en-val-de-marne/informations/college-saint-exupery-a-vincennes-une-pollution-qui-entraine-la-fermeture-de-letablissement

Faites tourner ! ==>Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *